Auber sans la Peur
Pour en finir
avec la peur,
signez les pétitions.
Fermez la page  Les Pétitions Fermez la page
Signez avec nous.
C
OMITÉ DE VIGILANCE D'AUBERVILLIERS
CONTRE LES EXPULSIONS DES FAMILLES ET ÉLÈVES SANS-PAPIERS

Madame CHEN Zhongmei, veuve LI
 a été régularisée



Enfin régularisée !
13 mars 2013
Grande Nouvelle: Madame CHEN Zhongmei, veuve LI a été régularisée
par la Préfecture de Seine Saint Denis. Elle et sa fille Fang vont enfin pouvoir vivre sans la peur à Aubervilliers.

L'ancien Préfet de Police de Paris avait décidé de placer cette dame veuve en rétention, en mai 2012, en vue de la reconduire en Chine. Sa fille lycéenne serait donc restée seule en France.
L'indignation soulevée par une si dure décision avait permis sa remise en liberté, mais la Préfecture de Paris avait jusqu'à présent maintenu l'obligation à quitter le territoire. Les soutiens avaient accompagné Madame au Tribunal Administratif de Paris, où nous avions tous cru comprendre qu'en France une telle décision administrative serait jugée illégale. Il n'en fut rien, à la grande surprise de ceux assistèrent à l'audience où l'annulation semblait acquise et l'avocat entendu par les juges. La reconduite en Chine fût, cependant, confirmée.
La circulaire VALLS autorisant Madame à refaire une demande de séjour, malgré la décision d'éloignement qui la frappait, elle a tenté sa chance en Préfecture de Seine Saint Denis. Plus de 500 signatures avaient été collectées en sa faveur (voir pétition ci-dessous), elles ont été jointes au dossier de demande de séjour.
 Une décision humaine a enfin été prise à Bobigny
Mais pourquoi donc avoir infligé tant de semaines d'angoisse à cette famille déjà très éprouvée par le décès du papa en 2010? Est-il normal, qu'à Paris, en France, l'administration décide de séparer une veuve et une orpheline, sans que la monstruosité de la chose ne fasse immédiatement reculer le décisionnaire ?
Madame Zhongmei CHEN veuve LI et sa fille Fang remercient tous les soutiens pour cette nouvelle vie qui commence aujourd'hui.
Une jeune fille mineure d'Aubervilliers Fang LI, brillante élève et orpheline de père, est en danger.
Signons la pétition :
Pour l’abrogation de « l’ Obligation à Quitter le Territoire » et la régularisation de Madame CHEN Zhongmei, veuve LI, d’Aubervilliers.
Suite à un contrôle dans un atelier d’Aubervilliers, l’ancien Préfet de Police de Paris a décidé de reconduire sa mère, Madame CHEN Zhongmei, veuve LI, en Chine. Cette dame, qui élève désormais seule son enfant est sous le coup d'une Obligation à quitter le territoire. (OQTF du 30/05/2012 ).

Après avoir décidé de la placer en rétention administrative, afin de faciliter l’expulsion, les services de la Préfecture de Paris, à qui nous avions exposé la situation familiale, ont finalement décidé de la libérer à l’issue du premier jour de rétention.   Mais l’obligation à quitter le territoire demeure.
Le Tribunal Administratif de Paris, saisi à temps, a reporté l’audience au 11 septembre 2012.

Madame CHEN Zhongmei, veuve LI est arrivée en France avec son mari, Monsieur LI en 2001. En 2008, leur fille Fang LI, née en Chine et âgée, à l’époque, de 13 ans, les a rejoints et a immédiatement été scolarisée. Elle est devenue rapidement francophone, puis s'est beaucoup investie sur le plan scolaire.
A 17 ans, elle est aujourd'hui scolarisée au lycée Louise Michel à Bobigny en classe de seconde où elle a de bons résultats.

En 2010 la famille LI a subi une grande épreuve avec le décès du papa par maladie. Depuis, Madame CHEN Zhongmei, veuve LI est seule avec sa fille. Faute de titre de séjour elle est contrainte d’occuper un emploi non déclaré dans un atelier de couture. Elle fait tout pour que sa fille puisse poursuive sa scolarité. Les bons résultats de Fang lui ont permis de se voir attribuer une bourse nationale d'études du second degré couronnant ainsi les efforts de la jeune fille et de sa mère.

Madame  CHEN Zhongmei, veuve LI vit maintenant en France depuis 11 ans.
Elle a déjà tenté, plusieurs fois, d’obtenir un titre de séjour, sans succès jusqu’à présent.
Une demande de séjour était d’ailleurs en cours d’examen à Bobigny depuis janvier 2012, lorsque le Préfet de Police de Paris a décidé de reconduire Madame en Chine.
Fang LI est bientôt majeure. Elle est très bien intégrée dans sa classe, son avenir est en France, elle y a passé 5 années, celles où elle a forgé sa personnalité.
Sans sa mère à ses côtés, son avenir serait grandement remis en question.
Les signataires demandent l’abrogation de l’OQTF par la Préfecture de Police de Paris, suivie de la Régularisation de Madame CHEN Zhongmei, veuve LI par la Préfecture de Seine Saint Denis.
Merci de signer et de diffuser largement cette pétition.

OUCliquez iciSignatures sur papier
Imprimez la feuille,
et renvoyez là

Monsieur Changfeng MO a été expulsé en Chine le 7 janvier 2012.
C’est une décision cruelle de l’ancien Préfet de Police de Paris.
Elle a été exécutée à la toute fin de la rétention, après deux tentatives, alors que Monsieur MO était blessé et avait rendez-vous à l’Hôpital.
Quelques heures plus tard, il aurait dû être libéré.
Il est maintenant seul en Chine depuis 6 mois, loin de sa femme et de ses 2 petits enfants.
Une grande mobilisation est née à Aubervilliers autour de Madame MO.
Signons la Pétition :
Pour le Retour de M. MO et la régularisation de la famille MO !

Le 7 Janvier 2012, Changfeng MO, un jeune père de famille de 28 ans, a été expulsé après 10 années de présence en France et 45 jours de rétention ! Il est parti sans avoir revu sa femme et ses enfants depuis le jour de son arrestation. Aujourd’hui, il erre très loin de chez lui quelque part à Beijing avec seulement quelques sous en poche.
La famille MO sans PapaAujourd’hui, ses enfants, Félix 3 ans, en maternelle à Aubervilliers, et Soufia bientôt 2 ans, tous deux nés en France, n’ont plus de père. Aujourd’hui sa femme Hongxia MO est privée de la présence de son mari et doit assurer seule le quotidien.

Pour le ministère de l’immigration, ce n’est qu’une expulsion de plus à mettre au tableau de chasse de M. Guéant ; pour nous tous, c’est surtout la vie brisée d'un homme, ce sont une femme et deux enfants jetés dans une précarité extrême et une famille déchirée de plus à mettre sur le compte de la politique inhumaine des quotas d’expulsions. En bafouant les droits fondamentaux, notamment les droits de l'enfant, la préfecture suivrait-elle de nouvelles directives d’un gouvernement prêt à tout pour conquérir de nouveaux électeurs ?

Parce que cette expulsion est une honte pour notre pays, parce que cette situation est intolérable, parce que, pour M. MO « chez lui », c’est ici et ce n’est pas en Chine, nous, parents, amis, soutiens, habitants d’Aubervilliers et d’ailleurs, demandons le retour immédiat de Changfeng MO et la régularisation de son épouse Hongxia MO.
Nous resterons mobilisés tant que M. Mo ne sera pas revenu auprès de sa famille en France, à Aubervilliers !



Si vous pensez comme nous, faites le savoir en signant.

Si vous ne réagissez pas maintenant, il sera bientôt trop tard pour beaucoup de familles.
Les signataires construisent l'identité nationale de la France, ne laissez pas faire cela par d'autres.

Manifeste pour la liberté des migrants
et de ceux qui les aident

Signez avec nous.
Il n’aurait fallu
    Qu’un moment de plus
    Pour que la mort vienne
    Mais une main nue
    Alors est venue
    Qui a pris la mienne
    Aragon

   
Le Manifeste
Nous, organisations et citoyens soussignés, refusons que l’aide aux migrants soit considérée comme un délit.
Nous sommes scandalisés par les mises sur écoute, les intimidations et les arrestations de bénévoles.
Nous soutenons et soutiendrons toutes celles et ceux qui sont ou seront inquiétés par les autorités pour avoir tendu la main à des hommes et des femmes innocents, abandonnés dans nos fossés par les États européens.
Nous demandons la mise en place d’une nouvelle politique de l’immigration, une politique à visage humain, soucieuse de la dignité et des libertés de chacun.

Le drame de l’après-Sangatte a trop duré.

À Norrent-Fontes, le 28 février 2009
Cliquez ici pour accéder à la pétition: http://manifestemigrants.wordpress.com/
Pour signer avec nous: Cliquez iciSignez avec nous.
Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers le 20 mars 2009
Les droits des étrangers ne peuvent pas se réduire à un marché

Pour Signer
la pétition
Cliquez ici



Voir les signataires

Pour le retrait de la réforme ministérielle qui modifie les conditions d'intervention de la société civile dans les centres de rétention administrative!



Pétition hébergée chez:
www.placeauxdroits.net






Signez avec nous.
Je signe, moi aussi.
Les droits des étrangers ne peuvent pas se réduire à un marché.
Pour le retrait de la réforme ministérielle qui modifie les conditions d'intervention de la société civile dans les centres de rétention administrative! 

Le Comité de Vigilance se joint à de nombreuses associations pour exiger du gouvernement qu'il renonce à son projet de confier la fonction d'aide et de conseil aux étrangers placés en rétention, actuellement assurée par la Cimade, aux seules associations, ou même, sociétés privées, qui répondraient à l'appel d'offres de marché public émis par l'état.

Nous craignons beaucoup que les nouvelles dispositions aient pour conséquence une réduction importance des possibilités de faire valoir leurs droits aux étrangers menacés, et en particulier celui de contester auprès du Tribunal Administratif les arrêtés de reconduite à la frontière, pris par les préfectures. Déjà difficiles à contester dans le délai de 48h autorisé, nombre de ces arrêtés sont jugés illégaux par les tribunaux administratifs. Plusieurs parents d'Aubervilliers, guidés par les bénévoles de la Cimade, ont ainsi pu saisir le tribunal à temps, puis ont été libérés. Qu'en sera-t-il demain ?
Cliquez ici pour accéder à la pétition:
http://www.placeauxdroits.net/petition2/index.php?petition=5

Texte de la Pétition:
Nous signataires, à la suite de nombreuses associations (*), exprimons notre préoccupation concernant le contenu du décret du 22 août 2008 et de l’appel d’offres consécutif qui modifient les conditions d’intervention dans les centres de rétention administrative (CRA) quant à l’aide à l'exercice des droits des étrangers.

La mission telle qu’exercée jusqu’à ce jour par la Cimade auprès des étrangers retenus dans les CRA afin « de les informer et de les aider à exercer leurs droits » sera remise en cause par ces nouvelles dispositions :
  • la réforme dénature la mission car l’assistance à l’exercice effectif des droits des personnes  retenues est désormais réduite à une seule mission d’information ;
  • l’émiettement de cette mission contrarie toute observation, analyse et réaction d’ensemble sur la  situation prévalant dans les centres de rétention. Il entrainerait, outre une inégalité de traitement,  une réduction de la qualité de l'aide apportée aux étrangers ;
  • l’ouverture de cette mission par voie d’appel d’offres de marchés publics à des opérateurs autres que les associations spécialisées menace l’exercice des droits fondamentaux des personnes  retenues ;
  • l’exigence de neutralité, de discrétion et de confidentialité revient à entraver toute parole  publique de témoignage et d’alerte sur certaines situations contraires au respect des droits  fondamentaux.

Cette volonté d’entraver l’action de la société civile est d’autant plus inquiétante qu’elle intervient  dans un contexte marqué par une politique du chiffre en matière d’éloignement des étrangers et les  menaces contenues dans la directive « retour » adoptée par le Parlement européen(**).

Nous, signataires, considérons que, telle qu’elle est envisagée, la réforme des conditions d’intervention en rétention n’est pas acceptable.

Nous exigeons du gouvernement de renoncer à sa réforme.

Nous demandons au gouvernement d'engager une concertation avec l’ensemble des organisations qui dans notre pays sont attachées au respect des droits des étrangers.
Pour signer avec nous: Cliquez iciSignez avec nous.
Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers le 10 octobre  2008

Appel à un changement
des politiques migratoires

Venez avec nous.
Des Ponts pas des Murs
Préoccupées par le caractère essentiellement sécuritaire du traitement des flux migratoires, entraînant des milliers de morts, et par les choix économiques mis en œuvre qui maintiennent le continent africain en marge du développement, des organisations de la société civile du Nord et du Sud ont décidé d’organiser un sommet citoyen sur les migrations, les 17 et 18 octobre 2008 à Paris.
Le Comité de Vigilance a décidé de signer l'appel et de relayer cette initiative.
 Grande Marche festive le 18 Octobre 2008 à Paris
Cliquez-ici
Communiqué et pétition nationale à l’initiative de la LDH
(Ligue des Droits de l'Homme) signée par plusieurs organisations

Enfant fiché


La Ligue Des Droits de l'Homme
Imprimez
et distribuez
le tract:

Cliquez ici
" Nos enfants sont fichés, ne nous en fichons pas... "Signez avec nous.
Depuis quelques années, le nombre de fichiers informatiques considérés comme indispensables par les autorités administratives est en constante augmentation dans notre pays. L’Education nationale n’a pas échappé à cette évolution dangereuse pour les libertés publiques et attentatoire à la vie privée. (......./.......)

A terme, tous les enfants devraient être « fichés » quel que soit leur mode de scolarisation (..../....), dès leur entrée à l’école et durant toute leur scolarité.
Ainsi vont être centralisées à l’échelon académique des informations personnelles qui, jusqu’alors, ne sortaient pas des établissements scolaires ou circulaient de façon anonyme, du moins beaucoup d’enseignants le croyaient alors qu’il n’en était rien.

Ce fichage centralisé a été présenté comme un simple outil de gestion et n’a fait l’objet d’aucun débat public. Les parents qui veulent s’y soustraire sont mis devant le fait accompli.   (....../........)

  • nous demandons l’arrêt de toutes les expérimentations en cours des fichiers actuels concernant les informations relatives aux élèves,
  • nous apportons notre soutien aux directeurs et aux chefs d’établissement refusant d’entrer dans le dispositif,
  • nous demandons une remise à plat de l’ensemble des dispositifs existants avec les garanties que toutes possibilités de centralisation, d’interconnexion et de partageabilité des données nominatives soient exclues
  • lisez le texte dans sa totalité et Cliquez ici pour signerSignez avec nous.la pétition
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    le 31 janvier 2008
    12 juin 2008 Le Ministre Darcos fait marche arrière.
    Cliquez ici
    Lettre du Ministre à la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public

    Cliquez ici
    La Ligue Des Droits de l'HommeBase-élèves : satisfaction mais vigilance.
    Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme
    Appel aux
    parlementaires
    Européens


    Non à la directive
    de la Honte


    Pétition à l'initiative
    de multiples
    associations
    européennes




    Notre lettre
    aux députés européens
    de l'ile de France
    Cliquez ici


    Non à la directive de la honte ! Signez avec nous.

    Appel aux parlementaires européens
    Au mois de janvier 2008, un projet de directive sur la rétention et l'expulsion des personnes étrangères sera soumis au Parlement européen.
    L'Europe se transforme en une forteresse cadenassée et met en œuvre des moyens démesurés pour empêcher l'accès à son territoire et expulser les sans-papiers.
    Le projet de directive, s'il était adopté, constituerait une nouvelle régression: Nous appelons les parlementaires européens à prendre leurs responsabilités et à rejeter ce projet.     Cliquez ici pour signerSignez avec nous.
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    le 22 décembre 2007 
    18 juin 2008 la Directive a été adoptée par le parlement européen
    lire la suite .....

    Médecine et immigration :
    non aux liaisons dangereuses



    Pétition à l'initiative de Médecins du Monde
    Médecins du Monde
    Signez avec nous.Médecine et immigration : non aux liaisons dangereuses
    Nous voyons s’installer par touches successives une logique inquiétante : celle qui consiste à instrumentaliser les sciences médicales et les médecins comme supplétifs de la maîtrise de l’immigration. "L'amendement ADN" en est le point d'orgue. La médecine et les outils biomédicaux doivent être utilisés dans l'intêret de la personne et non pour contrôler l'immigration.
    (......../.......)  lire la suite et signer Signez avec nous. Message vocal cliquez ci dessous

    Avec Médecins du Monde, je réclame:
    1. Le retrait de l’amendement Mariani permettant le recours aux tests ADN
    2. L’arrêt de toutes pressions administrative et/ou politique sur les médecins inspecteurs de santé publique concernant le droit au séjour des étrangers gravement malades,
    3. Un droit de désobéissance déontologique de la part de tous les professionnels de santé qui pourraient être amenés à prescrire ou à réaliser des actes utilisant les sciences médicales non pas dans l'intérêt médical de la personne mais dans le cadre des lois de l'immigration.
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    le 15 décembre 2007 


    Non à la pénalisation
     du
    travail social !
     




    France Terre d'Asile
     et ses partenaires
     lancent une pétition

    FRANCE TERRE D'ASILESignez avec nous.Le lundi 19 novembre 2007, deux intervenantes sociales travaillant pour France Terre d’Asile, dans le cadre d’un dispositif de protection de l’enfance financé par l’Etat, ont été interpellées au petit matin à leur domicile parisien. Fouille au corps, perquisition, saisie de l’ordinateur personnel, transfert menottées à Coquelles dans le Pas-de-Calais, maintien en garde à vue pendant plus de 12 heures pour l’une et 24 heures pour l’autre ; ce traitement musclé avait pour but de vérifier, selon le Procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, si elles s’étaient rendues complices ou non d’aide au séjour irrégulier. Il conclura à une générosité « mal placée ».
     Ces méthodes témoignent pour le moins d’une dérive répressive et inacceptable.
    (......../.......)  lire la suite et signer Signez avec nous.
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    le 8 décembre 2007 .

    Ecoutez aussi le témoignage de Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile.
    Cliquez ci-contre:
    Regroupement familial:
    Non au tri des enfants
    par les tests ADN.


    Cliquez ici pour accéder à la pétition.
    www.touchepasamonadn.com

    Une initiative
    de
    CHARLIE-HEBDO
    et
    SOS Racisme.
    Signez avec nous.Pétition contre l'utilisation des tests ADN, dans la procédure de regroupement familial. Initiative du journal CHARLIE HEBDO et de SOS Racisme.

    En instaurant des tests ADN pour prouver une filiation dans le cadre d’un regroupement familial, l’amendement Mariani, adopté par l’Assemblée Nationale, fait entrer la génétique dans l’ère d’une utilisation non plus simplement médicale et judiciaire mais dorénavant dévolue au contrôle étatique.

    Cette nouvelle donne pose trois séries de problèmes fondamentaux:
    • depuis quand la génétique va t’elle décider de qui a le droit ou non de s’établir sur un territoire ? Au-delà, depuis quand une famille devrait-elle se définir en termes génétiques? 
    • cet amendement fait voler en éclats un consensus précieux dans un champ – la génétique – qui ne peut être durablement dynamique en matière de recherche que sur la base de ce consensus qui éloignait du domaine du possible des utilisations de la génétique potentiellement contraires à notre idée de la civilisation et de la liberté.
    • Cet amendement s’inscrit dans un contexte de suspicion généralisée et récurrente envers les étrangers qui en vient désormais à menacer le vivre ensemble. 
    Cliquez ici, pour lire l'argumentaire détaillé et signer la pétition.Signez avec nous.
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    le 5 octobre 2007  17h55.

    TERRA
    Signez la Pétition Terra
    TERRA est un réseau scientifique qui a pour finalité de stimuler la production des connaissances en sciences sociales sur un domaine délaissé à plus d’un titre et saturé dans l’espace public par les idéologies et les croyances : celui des migrations forcées, de l’accès aux territoires refuges, des caractéristiques, situations et conditions de vie des exilés, du droit et des politiques publiques de l’asile, des mobilisations sociales relatives aux exilés et à l’asile. (lire la suite)

    Appel du réseau TERRA :
    Identité nationale et immigration :
    inversons la problématique !

    ...../.....la création d’un Ministère associant dans son intitulé identité nationale et immigration « s’inscrit dans la trame d’un discours stigmatisant l’immigration et dans la tradition d’un nationalisme fondé sur la méfiance et l’hostilité aux étrangers, dans les moments de crise ». ....../..... lorsque l’État s’empare du thème de l’identité nationale, c’est partout une incitation directe au mieux à la xénophobie, au pire à des violences entre groupes d’origines différentes. »

    L’invention d’un nouveau Ministère ....../.....institutionnalise un système de pensée, légitime les discours et les actes qui s’y réfèrent, tant des fonctionnaires que des citoyens, et active l’action publique dans un sens déterminé. ...../...... Il risque d’ouvrir une nouvelle page de notre histoire, celle d’un nationalisme d’Etat et d’une xénophobie de gouvernement tendant à stigmatiser l’étranger comme un problème, un risque, voire une menace pour l’intégrité ou l’identité nationale. .../....
    De même que l’antisémitisme ne résultait pas d’un "problème juif", la xénophobie qui s’exprime aujourd’hui ne résulte pas d’un "problème migratoire" mais d’une montée en puissance des idéologies xénophobes dans nos cultures politiques.

    Nous appelons ..../.... à ouvrir, organiser et animer systématiquement, selon des modalités propres à chacun, un vaste chantier national de recherche, de débat et de réflexion sur les orgines des nationalismes, xénophobies et discriminations ainsi que sur les causes de leurs réapparitions périodiques dans l’histoire de l’humanité. Dans les cinq ans qui viennent il conviendra d’analyser particulièrement le rôle que peuvent jouer les institutions publiques dans l’exacerbation de ces phénomènes sociaux.
    Le réseau scientifique TERRA 

    Pour accéder au texte complet et signer la pétition cliquez ici

    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.

    L'ODSE, Observatoire du droit à la santé des étrangers est un collectif d'associations luttant contre les difficultés rencontrées par les étrangers dans les domaines de l'accès aux soins et du droit au séjour pour raison médicale.
    L'expertise de notre collectif provient de l'observation des associations de juristes, de santé, de lutte contre le sida et de défense des droits des étrangers, qui le constituent.
    Organisations membres:
     ACT UP-Paris, AFVS, AIDES, ARCAT, CATRED, CIMADE, COMEDE, CRETEIL SOLIDARITE, FASTI, FTCR, GISTI, MRAP, MEDECINS  DU MONDE, PASTT, SIDA INFO SERVICE, SOLIDARITE SIDA
    Pour la première fois depuis 10 ans, le gouvernement décide le renvoi de malades étrangers dans des pays où ils ne peuvent pas se soigner. L'Observatoire du droit à la santé des étrangers lance une pétition contre les dernières instructions du gouvernement.

    L’ODSE demande :
    • Le respect absolu du secret médical,
    • La protection contre l’expulsion et la régularisation des étrangers ne pouvant se soigner effectivement dans leur pays d’origine,
    • Et donc le retrait immédiat des instructions telles qu’elles figurent aujourd’hui sur les sites intranet des ministères de l’intérieur et de la santé.
    2007 : pour la première fois depuis 10 ans, le gouvernement décide le renvoi de malades étrangers dans des pays où ils ne peuvent pas se soigner

    Cette dernière attaque contre le droit au séjour pour raisons médicales condamne des malades à la clandestinité et à la peur permanente d’une expulsion qui sont autant d’obstacles à leur démarche de santé. Les conséquences sont évidemment dramatiques pour la santé individuelle des personnes concernées, mais sont également inconciliables avec les enjeux de santé publique de lutte contre les pathologies transmissibles.

    Elle constitue une considérable régression dans le positionnement éthique de la France. Car accepter de renvoyer des malades mourir dans leur pays pour la seule raison qu’ils n’ont pas de titre de séjour, c’est faire primer les logiques du contrôle de l’immigration sur celles de la protection de la santé ; c’est nier les droits fondamentaux attachés à la vie humaine. Les politiques de santé publique ne doivent pas être utilisées pour le contrôle de l’immigration.

     
    Pétition close
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Laissez-les grandir ici !

    Film
    et
    Pétition

    du réseau
    éducation
    sans
    Frontières
    logo RESF


    Signez
    ici
    Le Film: Laissez-les grandir ici !

    L'’APPEL
    Nous sommes des enfants de « sans papiers ».
    Un sans-papier, c’est quelqu’un qui n’a pas de carte de séjour  même s’il est en France depuis longtemps.
    Comme beaucoup d’entre vous, nos parents sont venus d’ailleurs. Ils ont fui la violence, la misère.
    Ils sont venus pour travailler et nous donner une vie meilleure . Certains d’entre nous sont nés ici.
    Avec ou sans papiers la France est notre pays.

    On vit dans des hôtels meublés, des appartements, des chambres où on s’entasse.
    Tous les jours on a peur.
    On a peur que nos parents soient arrêtés par la police quand ils vont au travail, quand ils prennent le métro.
    On a peur qu’on les mette en prison, que nos familles soient séparées et qu’ils nous renvoient dans des pays qu’on ne connaît pas.
    On y pense tout le temps.
    A l’école aussi.  Est ce que c’est normal d’avoir peur quand on va à l’école ?

    L’été dernier nos parents et nous, on a eu l’espoir d’avoir enfin des papiers.
    On a fait des dossiers, on a passé des jours et des nuits à faire la queue devant des préfectures.  On s’est inscrit dans des bureaux. On a cru qu’on serait régularisés, que le cauchemar serait terminé.
    On remplissait tous les critères, mais on nous a dit : non.

    Nous sommes venus à visage découvert avec nos noms, nos adresses.
    Ceux qui ont eu leurs papiers avaient le même dossier que nous. Et pourtant on nous a dit : non.         Arbitrairement.

    Maintenant on est en danger et on doit se cacher.  Pourquoi cette injustice ?

    Nous ne voulons plus vivre dans la peur.
    Nous voulons que la France nous adopte.
    Nous voulons être régularisés.
    Laissez nous grandir ici.        Pour signer cliquez ici  
    Laissez-les grandir ici !

    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Cimade     * Des enfants arrêtés jusque dans les écoles.
        * Des personnes âgées, des malades, des familles, enfermés et expulsés.
        * Des expulsions par charters banalisées.
        * Des centres de rétention qui se multiplient et s'agrandissent jusqu'à devenir des camps d'internement.
        * Des arrestations collectives qui s'apparentent à des rafles.
        * La guerre aux migrants aux frontières de l'Europe…

    Témoins de ces faits inacceptables,
    nous voulons affirmer fermement et publiquement :
    ceci ne peut se faire en notre nom !
    Accédez à la pétition en cliquant sur:
    http://www.assezdhumiliation.org/modules/formulaire/index.php?id=4
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Plus de mineurs en détention
    no minor
    in detention

    APPEL EUROPÉEN contre l'enfermement et l'éloignement des mineurs étrangers.
    Proposition d'amendements pour que la directive européenne sur le retour interdise l'enfermement et l'éloignement des mineurs étrangers.
    Un mineur sans papiers n'est pas expulsable, par contre la France n'hésite pas à interner des enfants, même nouveaux nées, en vue de faciliter l'expulsion des familles au complet
    Nous vous invitons à découvrir la situation actuelle en France en cliquant sur le lien suivant:
    http://www.nominorsindetention.org/situation-mineurs.html#fr

    Accédez à la pétition en cliquant sur:
    http://www.nominorsindetention.org/index-fr.php

    vous pouvez signer, en tant que particulier, en tant qu’organisation ou en tant qu’élu.
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.

    Pour la Protection des droits des travailleurs migrants
    Migrant,
    pas esclave !

    EMAÜS
    INTERNATIONAL
     L'ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France)
    La CIMADE (Service oecuménique d'entraide)
    Le CRID (Centre de Recherche et d'Informations pour le Développement)
    EMMAUS INTERNATIONAL
    Le FORIM (Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations)
    Le GISTI (Groupe d'information et de soutien des immigrés)
    La LDH (Ligue des Droits de l'Homme)
    Le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples),
    se mobilisent pour les droits des travailleurs migrants et se fixent pour objectif la signature et la ratification par la France de la "Convention des Nations Unies sur les Droits des Travailleurs Migrants (et les membres de leur famille)".    

    OUI, je demande à la République française de signer et de ratifier "la Convention de l'ONU sur les droits des travailleurs migrants (et les membres de leur famille)"
    Accédez à la pétition en cliquant sur:
    http://www.emmaus-international.org/fr/petition/petition.php
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Place aux droits
    Place aux droits
    Exigeons une commission d'enquête parlementaire sur l'application de la circulaire de régularisation du 13 juin 2006 par les préfectures.
    Accédez à la pétition la pétition en cliquant sur:
    http://placeauxdroits.net/petition/?petition=13
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Ne me jetes pas !
    Contre une immigration jetable
    Nouvelle loi Ceseda,
    Nous appelons donc à nous mobiliser contre la réforme CESEDA qui, si elle était adoptée, ferait des étrangers en France, réguliers ou irréguliers, une population de seconde zone, privée de droits, précarisée et livrée pieds et poings liés à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.
    Accédez à la pétition en cliquant sur:
    http://www.immigrationjetable.org/index.php3
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    logo RESF Appel du Réseau Education Sans Frontières
    NOUS LES PRENONS SOUS NOTRE PROTECTION
    Pétition Nationale
     Accédez à la pétition la pétition en cliquant sur:
    http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=33
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    France
     Terre d'Asile

    Le droit d' asile,
    notre tradition,
    notre avenir
    FRANCE TERRE D'ASILEDroit d'Asile
    Pétition à l'initiative de France Terre D' Asile  www.france-terre-asile.org
    Alors qu’ils sont plus de 60.000 à venir chaque année demander l’asile à la France dans l’espoir d’y trouver un refuge contre l’oppression et la répression dont ils ont été victimes dans leur pays d’origine, notre système de protection ne cesse de se verrouiller au point que seuls quelques milliers parviennent à obtenir la reconnaissance du statut de réfugié.
    Accédez à la pétition en cliquant sur:
    http://petition.cerf-ftda.org/petition.php
    Pétition signée par le Comité de Vigilance d'Aubervilliers contre l'expulsion des familles et élèves sans papiers.
    Retour à l'accueil Retour à l'accueil

    Valid HTML 4.01 Transitional

    Retour en haut de la page
    Retour en haut de Page